Dans le cadre de son tour de France des « Territoires de Savoirs », dédié à la relance de l’enseignement supérieur, de  l’innovation et de la recherche, Frédérique Vidal s’est rendue ce vendredi 23 octobre à Angers (Pays de Loire). A cette occasion, la Ministre a assisté à la signature de trois conventions signées respectivement entre la région, l'Agence nationale de la recherche (ANR), l’Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT) et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS). But de l’opération ? Soutenir les capacités d’innovation des acteurs publics et privés du territoire ligérien en facilitant la collaboration et  la coopération avec les opérateurs de recherche nationaux. Dans cette perspective, un accord a été passé entre l’ANR et la Région sur la période 2020-2023. Ce partenariat triennal va permettre, au travers de la programmation de l’ANR, de renforcer l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation, et de contribuer au développement des entreprises et de l’emploi sur le territoire ligérien. Il viendra renforcer le travail conduit depuis plus d’un an par l’agence nationale et la Région et fournira des indicateurs propices à la construction des schémas régionaux dans l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation (ESRI). 

Portant sur une durée de deux ans, la convention passée avec l’ART facilitera le développement de la recherche technologique sur le territoire ligérien et celle de l’interface public-privé, a travers

Près de 6% du budget Pays de Loire consacré à la R & D

Enfin le protocole conclu entre la région Pays de Loire et le CNRS entre cette année et 2025 concerne à la fois les laboratoires, les talents, les initiatives phares sur les domaines prioritaires de la région et l’appui aux politiques publiques. Les objectifs sont variés. Ils permettront entre autres de soutenir des opérations scientifiques expertisées au niveau national en associant, le cas échéant, d’autres partenaires académiques et socio-économiques. Seront également programmées, des actions pour détecter et accompagner des  jeunes chercheurs et chercheuses du CNRS, les plus prometteurs, pour les inciter à candidater à l’ERC. Il s’agira également de valoriser via un soutien conjoint l'émergence de projets de R&D et des laboratoires public/privé et de construire une offre de services de la recherche académique adaptée au tissu socio-économique.  

Avec une part de son budget alloué à la recherche et l’innovation de 5,8%, la région des Pays de la Loire  est également la première à devenir membre de l’ANR, a souligné Christelle Morançais, présidente de la Région dans un communiqué. « Aujourd’hui, pour accélérer la dynamique, nous avons intégré le soutien à la recherche au plan de relance régional avec une enveloppe de 3 millions d’euros pour soutenir le leadership national des laboratoires ligériens, simplifier l’accès aux financements et encourager la prise de risques scientifiques» a-t-elle précisé. Pour la dirigeante, dans le contexte actuel, ces 3 partenariats sont d’autant plus stratégiques qu’ils consacrent l’importance de la recherche, pour répondre à la crise sanitaire et permettre aux entreprises ligériennes de garder une longueur d’avance sur les technologies concurrentes.