La mise à niveau de certains logiciels doit permettre aux clients de Cisco de gérer, contrôler et automatiser les fonctions dans des environnements de datas hybrides et multicloud. Pour répondre au contexte de travail à distance fortement distribué imposé par la pandémie, Cisco veut offrir aux clients plus de visibilité et d'aperçus sur ce qui se passe dans leur infrastructure cloud. « Dans la foulée, cette mise à niveau pousse les clients à abandonner leurs opérations IT cloisonnées qui les empêchent d'aller vers le développement d'applications digitales agiles », a déclaré Prashanth Shenoy, vice-président du marketing de Cisco. « Les entreprises sont incitées à repenser leurs plates-formes IT pour les opérations multi-cloud, et nous fournissons les outils nécessaires pour les aider à se transformer plus rapidement grâce aux aperçus et à l'automatisation », a ajouté M. Shenoy.

La console de gestion centralisée Nexus Dashboard de Cisco fait partie de ces nouveaux outils. « Disponible dès maintenant sous forme d'appliance, puis sous forme d'instance cloud virtuelle à partir du premier trimestre 2021, le tableau de bord offre une interface unique pour gérer le cycle de vie des applications, de la configuration à la maintenance et à l'optimisation », a encore déclaré M. Shenoy. Par exemple, « parce qu'il supporte Multi-Site Orchestrator de Cisco, qui provisionne, surveille et gère les ressources des réseaux Cisco ACI, le tableau de bord permet de définir des politiques de contrôle des réseaux et des applications dans les entreprises ou les environnements d'entreprise basés sur le cloud », a expliqué Cisco. « Nexus Dashboard simplifie les environnements opérationnels », a déclaré Bob Laliberte, directeur et analyste senior de l'Enterprise Strategy Group (ESG). « Chaque fois que vous pouvez remplacer trois ou quatre écrans par un seul, c'est une grande victoire », a-t-il ajouté.

Intégration à des outils tiers 

Nexus Insights, une composante de Nexus Dashboard, permet aux clients de surveiller et d'analyser leur fabric en temps réel pour identifier les anomalies, analyser les causes profondes, planifier les capacités et accélérer le dépannage. « En effectuant le suivi de l'historique, la collecte et le traitement des données de télémétrie, et en corrélant les designs des clients avec les meilleures pratiques de Cisco, il est possible d'obtenir une excellente visibilité et une très bonne idée des problèmes pouvant avoir un impact sur l'environnement et prendre des mesures correctives », a encore déclaré Cisco. « Nexus Insights permet aux clients de prévenir lespannes imprévues et de réduire les temps d'arrêt du réseau des datas en envoyant des notifications proactives sur les avis de sécurité, les bogues critiques, les annonces de fin de vie et de fin de support et les mises à jour logicielles et matérielles recommandées en fonction des plates-formes, des logiciels déployés et des fonctionnalités », a aussi déclaré Cisco.

Nexus Dashboard s'intègre également à des services tiers comme ServiceNow pour la gestion des incidents, AlgoSec pour la politique de sécurité, Splunk pour la veille économique et F5/Citrix pour l'équilibrage de charge. « D'autres intégrations de tiers sont en préparation », a précisé Cisco. Le système prend également en charge des logiciels libres, notamment Red Hat Ansible pour le développement et le déploiement de l'automatisation d'entreprise et le logiciel de gestion d'infrastructure Terraform de Hashicorp. « La prise en charge de l'automatisation est essentielle », comme l'a récemment fait remarquer IDC dans une étude sur l'impact de la pandémie de Covid-19 sur les opérations informatiques. 48 % des personnes interrogées dans le cadre de cette enquête ont déclaré qu'elles augmenteraient leurs investissements dans l'automatisation afin de réduire la gestion manuelle du réseau. 46 % ont déclaré qu'elles avaient besoin de plus de capacité pour gérer à distance les opérations du réseau, et 43 % ont déclaré qu'elles augmenteraient les investissements dans l'utilisation de plates-formes de gestion basées sur le cloud.

Automatisation de la gestion du cycle de vie de Kubernetes

Cisco a renforcé les capacités de sa solution Intersight de gestion des systèmes basé sur le cloud, capable désormais de gérer les conteneurs Kubernetes. « Avec le service Kubernetes d'Intersight, les équipes d'infrastructure peuvent désormais automatiser la gestion du cycle de vie de Kubernetes et des applications conteneurisées dans n'importe quel environnement », a déclaré M. Shenoy. « Avec Cisco HyperFlex Application Platform, les clients peuvent déployer des K8 100% en amont sur VMware ESXi, des hyperviseurs open source, et même du bare spanl, et pourront le faire un peu plus tard sur AWS EKS, Azure AKS et Google Cloud GK », a aussi déclaré Cisco. « Globalement, les progrès réalisés par Cisco avec les environnements K8s sont vraiment impressionnants. Cette capacité à simplifier le déploiement des environnements K8s dans les datas sur site ou dans les clouds publics - même dans les cloud publics multiples - sera très utile aux entreprises », a déclaré M. Laliberte.

« Workload Optimizer, un composant clé d'Intersight, permet aux clients de gérer les ressources applicatives à travers n'importe quel environnement avec une visibilité en temps réel de l'ensemble de la pile pour assurer la performance et un meilleur contrôle des coûts avec un seul outil », a déclaré Cisco. Workload Optimizer peut surveiller les serveurs physiques distribués, les hyperviseurs, les clusters Kubernetes, les environnements sans serveur et les composants applicatifs quelle que soit leur localisation. Il peut également s'intégrer à la solution AppDynamics de Cisco, ce qui permet d'utiliser la télémétrie des performances applicatives dans le service afin d'obtenir de meilleures mesures et les meilleures réponses de dépannage. « Workload Optimizer apporte aussi des avantages aux entreprises qui cherchent à s'aligner sur la nouvelle norme du travail à distance », a déclaré M. Laliberte. « De nombreuses entreprises se sont précipitées vers le cloud public pour adapter leurs opérations au travail à domicile, comparable à des bureaux virtuels, mais elles cherchent désormais des solutions à long terme et le meilleur endroit pour héberger ces environnements », a-t-il déclaré.

AppDynamics remis à niveau 

D'après une enquête de l'Enterprise Strategy Group (ESG), 70 % des entreprises qui déploient des conteneurs prévoient de les déployer dans un environnement de cloud hybride. « Et 88 % pensent qu'il faudra une bonne flexibilité pour les déployer dans plusieurs cloud publics », a déclaré M. Laliberte. Cela signifie essentiellement que le « cloud natif » n'est pas nécessairement synonyme de « cloud public », mais simplement que les entreprises veulent suffisamment de flexibilité pour les déployer là où l'environnement répond le mieux à leurs besoins.

Cisco a également doté sa plate-forme de contrôle des performances AppDynamics de nouveaux services de gestion dans le cloud :

- Une plate-forme complète d'observabilité de la pile : elle accroît la visibilité et l'ingestion des données provenant de sources multiples, notamment les données basées sur l'agent AppDynamics, les outils open-source et les services sans agent, et pour corréler les données entre les domaines.

- Un collecteur de données clouds : il capture et automatise la collecte de données et corrèle les services cloud avec le code applicatif, l'expérience utilisateur et l'impact commercial afin de fournir une observabilité contextuellement riche à tous les niveaux de la pile. « Pour l'instant, le collecteur prend en charge CloudWatch d'Amazon Web Services, et intégrera à l'avenir des environnements cloud publics et privés supplémentaires », a déclaré Cisco.

- Interface cloud native : sa représentation visuelle sensible au contexte et facile à comprendre doit permettre de réduire la complexité de la surveillance des applications cloud natives. 

Relié à AWS

« Alors que les entreprises continuent de migrer vers le cloud à une vitesse vertigineuse, la nécessité de connecter des informations applicatives spécifiques à des flux de travail critiques dans le cloud est plus importante que jamais », a déclaré dans un communiqué Dave McCann, vice-président de la migration, des marchés et des services de contrôle chez Amazon Web Services. « En tant que partenaire AWS, AppDynamics fournit des informations transactionnelles sur les performances des applications indispensables pour prendre en charge les migrations complexes de charges de travail vers le cloud, valider leurs succès et associer les performances du cloud aux résultats commerciaux ».

« Grâce à ces nouveaux outils, les clients peuvent obtenir de l'aide pour prendre des décisions concernant la répartition de la charge de travail, surveiller les performances et dépanner différentes instances dans leurs environnements multi-cloud », ont déclaré les experts. En réalité, cela fait plusieurs années que Cisco applique cette stratégie agile. C'est le cas notamment avec le programme DevNet et désormais, avec les certifications qui permettent aux clients et aux partenaires d'améliorer leurs compétences pour mieux soutenir les environnements d'applications modernes », a déclaré M. Laliberte. « Un grand nombre de ces nouveaux outils vont certainement leur permettre de rendre leurs environnements IT agiles ».